Bouzigues

Bouzigues, étang de Thau

Vie municipale

Vie municipale Vie municipale
Informations municipales Informations municipales
Revue de presse Informations municipales Les élus Comptes-rendus des conseils municipaux Commissions municipales
Délégation des élus Fiscalité Urbanisme Enfance et Jeunesse Social Conférences/Journées d’informations
 
EN BREF... INFOS MUNICIPALES - Septembre Octobre 2016

RENCONTRE AVEC CÉDRIC GILET, INSTITUTEUR

Petit écho : Bonjour Cédric Gilet, nous souhaitons faire plus ample connaissance avec vous et le faire partager aux Bouzigauds. Pouvez-vous vous présenter ?
Cédric Gilet : Je suis instituteur depuis 1998. Mon premier poste m’a amené à être instituteur et directeur, à 24 ans, d’une école rurale, à classe unique de 25 élèves, en gironde d’où je suis originaire. Cette première expérience m’a permis d’avoir une vision globale sur la classe, l’école et la commune ; elle a duré 4 ans. J’ai choisi, ensuite, de venir dans l’Hérault, directeur/enseignant à Puimisson, petit village de 900 habitants, pendant 2 années. Après 2 ans de remplacements, je suis arrivé à Bouzigues en 2009 et ai accepté la direction de l’école en 2010.
Petit écho : Comment voyez- vous votre place en tant qu’enseignant au sein de la commune ?
Cédric Gilet : Mon premier souhait a été de rencontrer Madame le maire, Eliane Rosay, en tête à tête, pour lui expliquer ma façon de travailler et comprendre la sienne. Pour moi, il est indispensable de connaître l’environnement des gamins, de les respecter en tant que personnes ; ma ligne de conduite pourrait être : apprendre aux uns et des autres et mon souhait : que chacun puisse être un Champion ! C’est un travail à long terme qui demande une grande exigence.
Petit écho : Comment envisagez-vous votre rôle en tant que directeur ?
Cédric Gilet : L’Equipe des enseignants et des ATSEM de l’école de Bouzigues fonctionne bien ensemble, elle est stable. Ce n’est pas du tout une structure pyramidale ; je suis un peu comme le chef d’orchestre, le pilote de cette équipe.
Petit écho : Vous avez en charge les CM1-CM2, années charnières pour le passage au collège, qu’en pensezvous ?
Cédric Gilet : les enfants ont été façonnés par toute une équipe dont je suis le dernier maillon de la chaîne. Ils ont le privilège de vivre dans un environnement rural, protégé, dont le territoire est très lisible ; ils sont choyés, stimulés de toutes parts ; leur monde a quelque chose de merveilleux. Pour ce qui est de ma méthode, je pratique beaucoup le calcul mental qui favorise la vivacité d’esprit et j’aide à la construction de groupes pour sa valeur collective : je fais partie du groupe et j’ai besoin de toi. Petit écho : le changement des rythmes scolaires est en place depuis 2 ans, qu’avez-vous constaté ?
Cédric Gilet : Je suis tout-à-fait partisan de ce nouveau rythme ; l’attention des enfants est beaucoup plus soutenue le matin et les mercredis matins, pour moi, sont très agréables pour travailler.
Petit écho : Et en conclusion ?
Cédric Gilet : Un enfant doit pouvoir se dire : « dans les yeux de mon maître, je suis fort ! »


EN BREF... INFOS MUNICIPALES - Mai-Juin 2016

URBANISME

Dans le cadre de la révision du POS valant élaboration du Plan Local d’Urbanisme et conformément aux dispositions de l’article R.132 (anciennement R.121-.1) du code de l’Urbanisme, l’état a établi le «Porter à connaissance », document nécessaire à la révision du document d’urbanisme.

En application de l’article L.132-3 (anciennement L.121-2) du code de l’Urbanisme, le «Porter à connaissance» est tenu à la disposition du public. Il est consultable en mairie aux heures d’ouverture.

Dans le cadre de la procédure de révision du Plan d’Occupation des Sols en vue de sa transformation en Plan Local d’Urbanisme, une 2ème réunion publique aura lieu lundi 5 septembre 2016 à 18h00 à l’espace Fringadelle.

 


EN BREF... INFOS MUNICIPALES - Février 2016

ENQUÊTE PUBLIQUE

Une enquête publique relative à la demande d’autorisation d’exploiter (régularisation administrative) une installation de fabrication de films adhésifs située à FRONTIGNAN, ZI Horizons Sud, par la société HEXIS SA, sera ouverte du lundi 1er février 2016 au mercredi 2 mars 2016 inclus.

Les communes de Bouzigues, Balaruc-les-Bains, Balaruc-le-Vieux et Sète étant situées dans le rayon du périmètre d’affichage de 3 km défini autour de l’installation, un dossier et un registre sera déposé en mairie.
Le dossier sera consultable pendant les horaires d’ouverture de la mairie.

Monsieur Bernard SOUBRA, commissaire enquêteur tiendra également une permanence afin de recueillir les observations, propositions et contre-propositions sur le registre d’enquête.

Cette dernière aura lieu le jeudi  25 février 2016 de 9h00 à 12h00 en mairie.

 

UN PORTIQUE METALLIQUE S'INSTALLE

Suite à la demande des riverains, et pour parer au nombre important de dégradations des balcons, des façades et des chenaux causés par des véhicules de type camping-cars et gros utilitaires dans la grand Rue Etienne Portes, un portique métallique va prendre place au bas de la grand rue dès le 1er février, fixant la hauteur maximale d’un véhicule à 2m.

Cela étant, il reste pour autant amovible (au moyen d’une clef).

La pose de ce dernier devrait dorénavant empêcher l’engagement entêté de gros véhicules!


EN BREF... INFOS MUNICIPALES - Janvier 2016

PLAN LOCAL D'URBANISME : REUNION PUBLIQUE

Madame le Maire organisera  une réunion publique sur l'avancement du Plan Local d'Urbanisme
"Diagnostic et Projet d' Aménagement et Développement Durables"  le mercredi 27 Janvier 2016 à 18h00  en mairie.

Venez nombreux.

 

CESSATION D'ACTIVITE DU CONCILIATEUR DE JUSTICE

Depuis quelques années, Monsieur Daniel Guyondet, conciliateur de justice au Tribunal d’Instance de Sète, était à la disposition des administrés sur les cantons de Sète, Mèze, Frontignan suivant ses permanences en mairie de Poussan, A compter du 1er janvier 2016, Monsieur Guyondet part à la retraite et cessera donc son activité. Malheureusement, le Tribunal d’Instance n’a désigné aucun successeur!

Tribunal d’Instance de Sète 17 rue Lacan - 34200 SETE Tel : 04.67.18.61.00

 

EQUIPEMENT ELECTRONIQUE POUR LA POLICE MUNICIPALE

Depuis la mi-décembre, le Policier Municipal et l’agent de service de la voie publique sont équipés du PVE (procès-verbal électronique). Si vous trouvez sur votre pare-brise un document avec ce texte, c’est que vous avez été verbalisé : « Une infraction à la règlementation du stationnement a été relevée à votre encontre » . Vous allez prochainement recevoir par courrier, à l’adresse figurant sur le certificat d’immatriculation du véhicule, un avis de contravention. Sur cet avis sont indiquées les modalités de paiement d’une part, et de contestation éventuelle d’autre part. Aucune réclamation ne pourra être prise en compte, si elle n’est pas accompagnée de l’avis de contravention que vous allez recevoir. »